La clé de Salomon

publié dans Littérature étrangère

Mon avis : 3.gif

 

L’été dernier," La Formule de Dieu", du même auteur, avait été mon gros coup de cœur ! Alors, quand l’éditeur m’envoie un mail pour me proposer gentiment de me faire parvenir le dernier roman de l’auteur,  « La clé de Salomon », j’ai été ravie !!

La recette est la même pour cette suite : une intrigue policière, de l’action et de la science, de la science et encore de la science. L’intrigue policière et le côté romancé apparaissent limite comme des accessoires (d’où la déception de certains lecteurs comme j’ai pu le voir parfois)

Le directeur scientifique de la CIA, Franck Bellamy, est retrouvé mort dans l’accélérateur à particules du CERN, tenant dans ses mains un papier indiquant que Tomas Noronha, le célèbre cryptologue que nous avions découvert dans « La Formule de Dieu », serait la clé. Pas besoin de trop réfléchir pour se douter que cette phrase n’est pas à prendre au pied de la lettre…

Commence alors une chasse à l’homme pour retrouver ce coupable désigné. Pour sauver sa peau, Tomas Noronha devra de son côté percer le mystère et trouver cette fameuse « clé ». Cette quête le mènera sur les chemins de la naissance de la conscience et sur les dernières découvertes en terme de physique quantique (notamment le Boson de Higgs). Il est vrai que lorsqu’on n’y connait rien, cela peut paraître un peu ardu, mais l’auteur a un grand talent de vulgarisateur et les théories expliquées sont souvent reprises sous différents angles, ce qui permet de nous laisser le temps de comprendre.

J’ai quand même un peu moins accroché que « La Formule de Dieu », notamment parce que les révélations scientifiques (enfin pour moi ce sont des révélations !) m’ont parues tellement dingues, que j’ai eu du mal à les intégrer. Je pense que tout est vrai au niveau scientifique (enfin je pense !), mais si tel est le cas, ça fait quand même froid dans le dos…

Commenter cet article