Mudwoman

Mon avis : 3.gif

 

Plonger dans une oeuvre de Joyce Carol Oates, c'est à coup sûr découvrir un personnage torturé et complexe. "Mudwoman" ne déroge pas à la règle avec sa "femme de la boue".

Le roman alterne passé et présent, nous plongeant ainsi dans l'histoire tragique de cette petite fille d'à peine 3 ans abandonnée par sa mère dans la boue et sauvée in extremis par un gars du coin. Cette petite fille, qui se révèle être brillante et un peu "hors norme" suivra un destin bien particulier jusqu'à se retrouver présidente d'une prestigieuse université.

Mais on ne se débarasse pas si facilement d'un passé aussi lourd et la dérive est présente à chaque instant.

Alors qu'elle ne vit que pour son université et sa carrière, "Mudwoman", alias M.R, va être confrontée à un évènement dramatique avec un étudiant, la mettant directement en cause. L'équilibre qu'elle s'était jusqu'alors forgé car vasciller peu à peu, la faisant replonger dans les noirceurs de son passé.

La boue qui était alors physique va peu à peu devenir métaphorique, au point d'embourber parfois le lecteur...

L'écrivain a du talent et une plume remarquable, mais j'avoue que certains passages sur la politique de Bush étaient un peu de trop !

Cela reste un roman dense (trop dense?) aux multiples facettes. Un peu l'anti livre de plage quand même !!

 

Commenter cet article

Exquimots 19/01/2015 16:05

Moi je n'ai pas accroché... Merci pour ce post

Exquimots 17/12/2014 15:49

J'ai pas trop accroché à l'histoire... Merci pour la critique

Urgence serrurier paris 17 14/12/2014 02:39

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement