La fractale des raviolis

Mon avis : 3-5-copie-1.gif

 

Inventivité. Tel pourrait être le maître mot de ce roman.

Un mari volage dit un jour à sa femme "je suis désolé ma chérie, je l'ai sautée par inadvertance".

Ni une ni deux, sa femme décide alors de se venger et d'accomplir le crime parfait empochant au passage la prime d'assurance qui va bien avec.

Mais rien ne va se passer comme prévu quand au moment de passer à l'acte, le petit voisin débarque à l'improviste. Vite, il faut prendre une décision. Elle repense alors à une histoire vieille de 20 ans durant laquelle son père a fait preuve d'une grande réactivité dans une prise de décision.

Et nous voilà embarqués dans une seconde histoire toute aussi truculente. Cette seconde histoire nous emmène elle-même dans une troisième, et une quatrième et ainsi de suite.

Les histoires s'imbriquent les unes dans les autres comme des poupées gigognes, sorte de contes des Mille et une nuits des temps modernes.

C'est vraiment très amusant à lire et la fin n'est pas en reste !

 

Je suis désolé, ma chérie. Je l'ai sautée par inadvertance.
Je comprends qu'un homme puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, par désœuvrement, par curiosité, par habitude, par excitation, par intérêt, par gourmandise, par nécessité, par charité, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non.

Commenter cet article