Les yeux jaunes des crocodiles

par Virginie Moret

publié dans Littérature française

les-yeux-jaunes.jpgLes yeux jaunes des crocodiles
Katherine Pancol
667 pages
mai 2007

4ème de couverture :
Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l'histoire d'un mensonge. Mais aussi une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c'est la vie. 


Extrait :
"Elle avait besoin de pleurer. Elle ne savait pas pourquoi. Elle avait trop de bonnes raisons. Celle-là ferait l'affaire. Elle chercha des yeux un torchon, s'en empara et l'appliqua en garrot sur sa blessure. Je vais devenir fontaine, fontaine de larmes, fontaine de sang, fontaine de soupirs, je vais me laisser mourir. "

Mon avis : undefined 
J'ai beaucoup aimé cette saga romanesque, construite à la façon d'un téléfilm. C'est frais, c'est agréable. Ce n'est pas de la grande littérature mais c'est simple et efficace.
Ce roman m'a souvent fait pensé à "Ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda, l'émotion en moins.
Dans ce roman, il est question d'un côté de Joséphine, historienne du 12ème siècle, passionnée de recherche. Elle est mère de deux filles et est mariée à Antoine, au chômage depuis un an. D'un autre côté, sa soeur, Isis, tout son opposé. Superficielle, vivant au travers de son mari, brillant avocat. Elle mise tout sur sa beauté et ses "grands yeux bleus".
L'histoire débute avec le départ d'Antoine qui va quitter femme et enfants pour partir avec une esthéticienne. Commence alors le temps des remises en question pour Joséphine.
De son côté, Isis, pour briller en société, va s'inventer une vie qu'elle n'a pas.
Les deux soeurs vont se reprocher autour de son mensonge.
Et puis il y a l'entourage : la mère de Jo et Isis, surnommée le "cure-dent" par son mari Marcel. Josiane, la secrétaire et maîtresse de Marcel. Zoé et Hortense, les deux filles de Joséphine. Et il y a encore les voisins, les amis, les collègues...
Toute une série de personnages attachants qu'on aurait tout autant de plaisir à revoir peut-être dans une adaptation au cinéma !

Commenter cet article

Mademoiselle Swann 19/03/2009 09:42

Je n'ai pas vraiment aimé, j'étais enceinte à ce moment là, peut-être était-ce les hormones!

Virginie Moret 02/04/2009 20:59


Oui, peut-être les hormones!! J'en garde un bon moment de lecture cependant. Lèger, avec des personnages attachants.


stieff 11/02/2009 21:35

J ai beaucoup ce livre! l'un de mes coups de coeur pour cette année 2008!!!!

virginie 12/09/2007 21:56

ça à l'air pas mal, on le voit partout ce gros pavé... je vais m'y mettre un de ces 4

Florinette 19/08/2007 12:36

J'ai adoré ce gros pavé qui a été, pour moi, un véritable coup de coeur ! J'attends la suite avec impatience !!! ;-)

nicole 15/08/2007 18:42

Bonjour, peut être vais je lir ce roman