Rafael, derniers jours

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

Rafael, derniers jours
Gregory Mcdonald
juin 2005
190 pages

4ème de couverture :
Il est illettré, alcoolique, père de trois enfants, sans travail ni avenir. Il survit près d'une décharge publique, quelque part dans le sud-ouest des États-Unis. Mais l'Amérique ne l'a pas tout à fait oublié. Un inconnu, producteur de snuff films, lui propose un marché : sa vie contre trente mille dollars. Il s'appelle Rafael, et il n'a plus que trois jours à vivre... Avec ce roman, Gregory Mcdonald n'a pas seulement sondé le coeur de la misère humaine, il lui a aussi donné un visage et une dignité.


Mon avis : undefined undefined

Voici un petit livre très noir qui frappe fort le lecteur. Dans l'espoir de sauver sa famille et sa communauté, Rafael va faire un pacte avec le diable, un producteur de snuff film : sa vie contre 30000 dollars. Nous vivons alors les 3 derniers jours de sa vie, qu'il va passer à rêver et à faire rêver sa femme et ses enfants.
Ce roman est triste, poignant, cruel. L'honnêteté et la naïveté de Rafael font mal. A lire de toute urgence, mais à éviter si l'on se sent un peu déprimé car ce roman est l'anti conte de fée par excellence !!

Commenter cet article

Stitch&Winnie 07/02/2009 16:28

Le livre est très bon mais 'ai été déçue par l'adaptation de Johnny depp, The Brave...

virginie 10/11/2007 21:12

oui, oui, je l'avais bien dit... à lire que si on est zen et si tous nos chakras sont ouverts car sinon gare à la dépression :-)

caro 06/11/2007 21:17

Bonjour, je suis écrivain-amateur, et je le resterai tant que je ne sais pas ce que je vaux, et que je ne serais pas éditée.
Merci de prendre le temps de me lire (http://samanthakarmel.canalblog.com/)et de me faire tous les commentaires imaginables, des plus critiques aux plus sympathiques.
Cordialement, Caro