Tous les chemins mènent à Compostelle

par Virginie Moret

Tous les chemins mènent à Compostelle
Jean-Yves Grégoire
255 pages
Octobre 2007

4ème de couverture :
Après des siècles de léthargie - et même presque d'oubli -, les vieux chemins de Compostelle se sont réveillés. Depuis une bonne décennie, ils répondent à un engouement qui ne se tarit pas et va en s'amplifiant au fil des ans. Pourquoi ? Nul ne le sait vraiment. Besoin d'espace et de vie plus vraie, sans doute. Le motif du départ répond le plus souvent à une soif culturelle, à un désir hédoniste ou à un défi sportif. En chemin, le voyage se transforme en échange avec les autres, en introspection, en quête spirituelle. L'homme découvre alors qu'il est parti à la recherche de sa vraie nature, dans un écart par rapport à lui-même.

J.-Y. Grégoire voyage depuis le milieu des années 1990 sur ces chemins du passé qui nous projettent sur les espérances du futur. Il tente d'en percer le mystère et de comprendre les raisons de ces nouvelles errances. Les chemins de Compostelle sont multiples, chacun réserve son éblouissante beauté, sa pureté, sa dureté. Intrinsèquement tous différents, et pourtant si semblables et tendus vers un même but... Car tous ces Chemins des Étoiles mènent à Compostelle.

Mon avis :
Tout comme Flo, j'ai sélectionné et reçu cet ouvrage dans le cadre de l'opération Masse Critique menée par Babelio.

Je ne suis pas du tout adepte des pèlerinage ni fervente pratiquante catholique. Néanmoins, cet ouvrage m'a attiré car j'ai autour de moi des personnes qui ont effectué un bout du chemin de Compostelle.
Alors j'étais curieuse d'en savoir un peu plus sur les motivations des pèlerins du 21ème siècle.

Sur ce point, et bien je n'ai pas vraiment eu la réponse dans ce livre. En effet, l'auteur nous parle des chemins menant à Compostelle certes, mais j'ai trouvé que le récit était plutôt composé d'une suite de villes et village ainsi que de descriptions de paysages plutôt que de ressentis personnels. J'avoue m'être parfois un peu ennuyée à la lecture de certains passages.

Par contre, j'ai vraiment apprécié les photographies. Il se dégage de ces photos une certaine quiétude, un apaisement, de la sérénité. La campagne française et espagnole est belle, les villages semblent hors du temps.


Alors rien que pour les images, ce livre vaut la peine.

Les textes parleront peut-être plus à ceux qui connaissent les lieux décrits.
Commenter cet article

florinette 08/04/2008 11:03

La couverture est déjà très belle, si je le vois à la biblio, je le feuilletterais !