Shutter Island

par Virginie Moret

publié dans Romans policiers


Shutter Island
Dennis Lehane
Août 2003
393 pages

4ème de couverture :

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l'allure de forteresse. C'est un hôpital psychiatrique. Mais les pensionnaires d'Asheclife Hospital ne sont pas des patients ordinaires. Tous souffrent de graves troubles mentaux et ont commis des meurtres particulièrement horribles.

Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l'une des patientes, Rachel Solando, manque à l'appel. II s'agit d'une dangereuse schizophrène qui a tué ses trois enfants dans un moment de crise et demeure convaincue qu'ils sont vivants. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ? […] Sur Shutter Island les apparences sont trompeuses et Teddy se persuade vite qu'on ne lui dit pas toute la vérité.

Mon avis :

Ce livre fait parti des polars énervants, du genre qui vous baladent pendant 300 pages en vous laissant croire que vous avez tout compris et qui ensuite vous retournent comme une crêpe car en fait, vous n'avez rien compris du tout !! Un peu comme dans le fil Mulholland Drive pour ceux qui l'ont vu.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce roman noir, sorte de huit clos poisseux sur une île balayée par les tempêtes et ayant pour locataire des fous meutriers et leur équipe médicale.

L'auteur nous fait errer dans ce labyrinthe en nous faisant avancer au gré de la résolution des énigmes par le marshal Teddy Daniels. Mais bientôt, le livre prend une toute autre tournure et l'énigme de Rachel Solando n'est plus le point central de l'histoire.
Nous voguons alors en rêve et réalité, sans trop savoir démêler le vrai du faux, jusqu'au chapitre final, qui je dois l'avouer, m'a laissée perplexe et me fait encore cogiter !

Merci à Oriane de m'avoir offert ce livre dans le cadre du swap Noir c'est noir

Commenter cet article

émilie 25/11/2008 20:47

Suspens jusqu'au bout. Du super polar qui se lit d'une traite et la fin Oh ! la! la! , c'est quelque chose.

florinette 06/05/2008 11:42

Chouette je l'ai dans ma PAL et à ce que tu en dis, c'est un bon moment de lecture (angoissante) en perspective !! ;-))