Le fait du prince

par Virginie Moret

publié dans Littérature française

Le fait du prince
Amélie Nothomb
169 pages
août 2008

4ème de couverture :

« Il y a un instant , entre la 15ème et la 16eme gorgée de champagne où tout homme est un aristocrate ».


Mon avis :

Chaque rentrée de septembre depuis 15 ans, je m'adonne à deux rituels : l'achat de mon nouvel agenda de l'année et l'acquisition du dernier Amélie Nothomb.
Si ces dernières années, les proses nothombiennes m'avaient plutôt laissées de marbre, je retrouve cette année - enfin - l'Amélie que j'aime tant : déjantée à souhait ! Je rapprocherais cet opus des Catilinaires

Nous ne sommes plus cette fois-ci dans le domaine autobiographique (quoique...) comme c'était le cas dans le cru 2007 mais plutôt dans le domaine de la fable romanesque.

Nous retrouvons un des thèmes cher à l'écrivain, à savoir le rapport de l'homme à la nourriture et l'identité.
Le roman démarre très fort. Un homme sonne à la porte de Baptiste Bordave, prétexte une panne de voiture, passe un coup de téléphone et meurt sur le canapé ! L'occasion est trop belle pour Baptiste Bordave : il va changer son identité avec ce mystérieux cadavre.

Et à partir de là, l'imagination d'Amélie Nothomb va bon train. On frise le surréalisme à maintes reprises, le tout avec une espèce de suspense et de mystères autour des personnages.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce roman, à la fois drôle et décalé. Par contre, la fin m'a un peu laissé perplexe...D'ailleurs, à bien y réfléchir, les romans d'Amélie Nothomb sont souvent comme ça : une entrée fracassante et une fin où l'on a envie de se dire : tout ça pour ça...

Mais qu'importe, les 169 pages sont quand même un petit délice ! Et comme le suggère l'écrivain dans son interview à La grande Librairie sur France 5, si les romans sont si courts, c'est justement pour inviter à la relecture. Effectivement, la curiosité passée, je pense qu'il est intéressant de parcourir à nouveau le roman pour en déceler toutes les subtilités et références...

Commenter cet article

pouyou 03/10/2012 14:00

Bonjour Virginie, comme toi depuis mes 18 ans (je dois être un peu plus âgée que toi) j'achète les livres d'Amélie Nothomb. Je les ai tous adorés jusqu'au fait du prince justement dont, comme tu
l'indique le début par très fort, mais dont la fin m'a fortement déçue. Je dois dire même qu'arrivée au milieu du livre j'avais l'impression de tourner en rond. Du coup je n'ai pas osé acheter
jardin d'hiver et j'hésite en ce moment à m'acheter barbe bleue. Les as tu lus? je préférais plutôt les bouquins du début : j'ai dévoré hygiène de l'assassin dans la nuit, péplum, attentats,
antechrista, journal d'hirondelle.. Penses tu que les 2 ou 3 derniers livres pourrait me réconcilier avec l'auteur qui était l'un de mes préférés???

émilie 25/11/2008 16:38

Trop, c'est trop Amélie !
J'ai tout lu d'elle, mais là, vraiment, c'est du remplissage, aucune profondeur et aucun intérêt.
Je suis très déçue.
Un roman de septembre qui se vend forcément tout seul mais ne le mérite pas.

Virginie Moret 25/11/2008 17:32


Voilà un avis bien tranché Emilie !! Je comprends quand même votre énervement... Pour ma part, sur cet opus là, c'est passé. Mais il est vrai que les romans d'Amélie sont très déconcertants et à
mon avis beaucoup moins bon que ses 1ers romans...


Mireille 29/09/2008 09:14

C'est exactement ce que je me suis dit: tout ça pour ça!

Gaël 28/09/2008 22:19

vous avez tout à fait raison : Amélie Nothomb a toujours des débuts incroyables et des fins qui nous laissent un peu perplexes...Mais c'est quand même une imagination hors du commun !