Les piliers de la terre

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

Les Piliers de la Terre
Ken Follet
janvier 1992
1049 pages

4ème de couverture :
Dans l'Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent chacun à leur manière pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d'épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracles... et de saintes ruses. La haine règne, mais l'amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

Abandonnant le monde de l'espionnage, Ken Follett, le maître du suspense, nous livre avec Les Piliers de la Terre une oeuvre monumentale dont l'intrigue, aux rebonds incessants, s'appuie sur un extraordinaire travail d'historien: Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au coeur de l'Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d'une superbe épopée romanesque dont il aimerait qu'elle n'ait pas de fin.


Mon avis :
Quel roman !!!! Ken Follet réussi le pari fou de vous emmener pendant plus de 1000 pages dans l'univers des bâtisseurs de cathédrales au Moyen Age. Certes, le thème pourrait probablement en rebuter plus d'un, mais il ne faut surtout pas se laisser impressionner.

Avec Ken Follet, on ne s'ennuie pas une seconde. Aucune longueur, des personnages très touchants et attachants, des descriptions toujours très intéressantes. C'est certain, le maître du roman d'espionnage a eu raison de se mesurer à la fresque historique.

Et puis, si comme moi vous mettez un peu de temps à avaler ce pavé, pas de problème ! Il y a régulièrement des petits résumés des épisodes passés pour ne pas se perdre.

Ce roman mêle habillement les histoires d'amours, les guerres de pouvoir, les tragédies, le suspense, les défis humains, la corruption, la moralité, l'aventure, le voyage...
Je n'aurais résolument pas eu envie de vivre à cette époque !!

Un roman très dense qui garde néanmoins une très grande facilité de lecture !

A noter la parution en français ce mois-ci de la suite de ce roman "Un monde sans fin".

Commenter cet article

silvi 25/06/2010 13:10


une magnifique fresque historique. un monde sans fin est un peu redondant par rapport à ce roman, mais peut se laisser lire avec plaisir pour retrouver l'ambiance des bâtisseurs


Virginie Moret 03/07/2010 17:56



Je n'ai pas encore lu Un monde sans fin, mais je me laisserai tenter prochainement je pense



Nicolas 03/07/2009 23:21

Extraordinaire roman, avec un talent de conteur unique de Ken Follett. On est passionnés par Tom le batisseur, Philip de Kingsbridge et les autres. Evidemment, on peut trouver quelques défauts au roman: long, répétitif, manichéens... mais l'important reste le plaisir, et de ce point de vue, ce roman est incroyable.

DOMINIQUE 28/03/2009 16:03

Peut-être est-ce parce que j'ai lu un "monde sans fin" en premier mais je n'ai pas vraiment "accroché" aux "piliers de la terre" : les luttes de pouvoir dans l'Eglise et celles de nobles sont sur le même schéma narratif dans les deux livres. Il en va de même de l'intrusion de la grande histoire (le naufrage de l'héritier dans "les piliers de la terre" et l'affaire de la mort de Edouard II dans un "monde sans fin") On sent l'auteur de romans d'espionnage avec cette tendance à nous expliquer que les événements ont des causes cachées.
Les personnages se répondent d'un livre à l'autre : le chevalier violent et sans scrupule, les deux types d'ecclésiastiques : l'ambitieux et le pieu... Jusqu'aux scènes "chaudes" qui se répètent un peu mécaniquement.
On est curieux du devenir des héros, et j'ai donc lu ensautant des pages pour savoir ce qu'ils devenaient tous.
Il s'agit sans doute d'un phénomène du à la traduction, mais le texte entièrement au passé est assez lourd à lire à mon goût

Virginie Moret 02/04/2009 20:57


Je comprends ce que vous voulez dire. Néanmoins, pour ma part, le roman m'a emporté


Stitch&Winnie 07/02/2009 17:27

d'après une de mes meilleurs amies, il faut le lire... alors ma maman l'a acheté mais jarrive pas à me lancer..peut êtreà cause du côte historique

Karine :) 02/11/2008 23:21

J'ai beaucoup aimé aussi. Bon, contrairement à toi, j'ai trouvé quelques "recommencements" mais ça n'a pas gêné mon plaisir de lecture.