Auprès de moi toujours

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

ishiguro.jpgAuprès de moi toujours

Kazuo Ishiguro

 

Mon avis : 4-5.gif

 

Nous sommes en Angleterre, dans les années 90. La narratrice, Kath, nous raconte alors son enfance et adolescence dans un pensionnat "idyllique" avec ses deux amis proches, Ruth et Tommy.

 

Dans ce pensionnat, les enfants sont sur protégés et leur bien-être prime avant tout. Ils sont décrits et considérés comme des êtres à part. Mais le lecteur le devinne rapidement, il y a quelque chose qui cloche dans tout ça.

 

Qui sont ces enfants? Pour quelle raison les a-t-on réunis là?

 

Difficile d'en dire plus sans dévoiler le fond de l'histoire, qui nous sera révélé petit à petit, par petites touches.

 

Ce n'est pas du tout un roman construit comme un livre à suspens, mais à chaque page, j'ai été avide de connaître la suite.

 

Il y a finalement peu d'action, mais on ne s'ennuie pas une seconde.

 

Le livre est extrêmement bien écrit et la construction mêlant flash back, reconstitution de la mémoire et vie actuelle est admirable.

 

On en sort quand même pas mal dérouté, perplexe devant cette vision de l'Homme qui nous est exposée.

 

A noter que si l'auteur porte un nom japonais, il rien a rien de japonais dans ce roman puisque l'écrivain est un pur produit britanique.

 

Un film a également été adapté de ce roman sous le titre de "Never let me go".

 

Commenter cet article

Allie 20/05/2011 19:49


Je ne savais pas qu'on en avait fait un film! J'ai beaucoup aimé cette lecture, qui est très marquante.