Délicieuses pourritures

par Virginie

publié dans Littérature étrangère

delicieuses-pourritures-photo-copie-1.jpgDélicieuses pourritures

Joyce Carol Oates

 

 

Mon avis : 4-5.gif

 

Joyce Carol Oates, c’est tout d’abord un écrivain qui m’a intrigué par son physique…et jusqu’alors pas franchement séduite ! joyce

 

Et bien comme on dit, il ne faut pas se fier aux apparences et je regrette de ne pas avoir franchi le pas plus tôt.

 

En effet, on avait beaucoup entendu parler d’elle lors de la sortie de son roman « Les chutes », prix Femina 2005. Mais elle écrit un nombre considérable de romans et nouvelles.

 

Ayant très peur de ne pas aimer son écriture, j’ai donc décidé de franchir le pas avec ce roman très court (126 pages), pas cher (4€) et au titre et thème intriguant (la vie d’un campus féminin dans les années 70)

 

Les « délicieuses pourritures », dont le titre est extrait d’un poème de D.H Lawrence, on est un peu dans le cercle des poètes disparus en version femme et surtout en version glauque…

Un titre qui d’ailleurs est terriblement bien choisi.

 

Gillian Bauer est étudiante en 3ème année dans cette prestigieuse université du Massachussets. Elle a 20 ans, elle est douée, et surtout, elle est amoureuse de son professeur de littérature, le charismatique Andre Harrow.

Il est marié à l’énigmatique sculptrice Dorcas, dont le thème de prédilection est la laideur. Gillian, comme la plupart des étudiantes, est littéralement fascinée, presque hypnotisée par ce couple sulfureux.

 

Et pourtant, leur professeur de littérature de les épargne pas. Le sujet retenu pour le semestre : écrire son journal intime et le lire à haute voix devant le classe. Gloire à celle qui saura « frapper la jugulaire » et dévoiler ses secrets les plus personnels !

 

Un livre très marquant, perturbant et oppressant qui me donne vraiment envie de découvrir les autres romans de l’auteur. Une très belle plume et une grande découverte !

Commenter cet article
C
Cela peut se faire grâce à l'utilisation de la bande sonore, les angles de caméra, les ombres lourdes, et surprenants rebondissements. Alfred Hitchcock utilisé toutes ces techniques, mais serait parfois permettre au public sur un menace attente puis dessinez sur le moment pour un effet dramatique.
Répondre
N
J'ai lu ce petit roman il y a quelques temps déjà et il est encore présent dans ma mémoire.
Court mais incisif et en peu de pages l'auteure sait mettre en place une ambiance, une histoire qui colle à la peau.
Répondre
H
Bonne lecture!
Répondre
K
Je n'ai toujours pas découvert Joyce Carol Oates mais ça ne saurait trop tarder car j'ai un livre dans ma PAL que l'on m'a offert récemment
Répondre
V


J'étais complétement passée à côté de cet écrivain qui a pourtant fait paraître plus de 70 romans !! Je viens d'acheter Les chutes. On verra bien !



H
Je te conseille de lire "les chutes" du même auteur!!!je l' ai lu il y a de cela plusieurs années et j' avais adoré!
Répondre
V


Oui, merci pour le conseil ! C'est chose faite, je le débute demain