Du domaine des murmures

par Virginie

publié dans Littérature française

domaine-murmure.jpgDu domaine des murmures

Carole Martinez

Août 2011

 

 

Mon avis : 4.gif

 

Carole Martinez s’est fait connaitre en 2007 avec son ouvrage (que je n’ai pas encore lu) « Le cœur cousu » mais dont j'avais entendu beaucoup de bien.

 

Elle revient ici avec un livre dont l’histoire se déroule au Moyen-Age.

Esclarmonde, jeune fille de 15 ans, refuse le mariage qui lui est imposé par son père.

Seulement, à cette époque, on ne refuse pas un mariage, sauf si on décide de se vouer à Dieu.

 

C’est le choix que fera Esclarmonde, du haut de ses certitudes de jeune fille. Elle demande à se faire emmurer vivante dans une pièce de 4 mètres carrés au sein du château familial afin de se consacrer à la prière jusqu’à la fin de sa vie (pratique courante à l'époque paraît-il!!)

 

Son seul lien avec l’extérieur : une petite fenêtre à barreaux, à travers laquelle de nombreux pèlerins vont venir se confesser.

 

Mais Esclarmonde va grandir, mûrir, et les évidences de la Vie vont petit à petit remettre en cause son choix.

 

Carole Martinez a un vrai talent littéraire pour réussir à ne pas nous ennuyer par l’histoire de cette femme recluse.

 

L’histoire est belle, à la fois douce et violente et j’ai sincèrement été touchée par le destin de cette femme.

 

A noter que ce roman fait partie de la sélection pour le Goncourt 2011.

Commenter cet article

article rewriting service 01/09/2014 09:35

Il existe plusieurs types de jardins potagers. Le potager, un jardin dans lequel les légumes, les herbes et les fleurs sont cultivées ensemble, est devenu plus populaire que les lignes plus traditionnelles ou des blocs.

Anis 07/02/2012 21:21

Moi aussi j'ai été très touchée par cette femme que j'imaginais dans sa détresse, avec son envie de fraises des bois, son horizon si limité, son désir de liberté.

Fanchic2011 22/11/2011 22:10

Le premier roman de Carole Martinez que j’ai lu est « Le Cœur Cousu », un remarquable roman métaphysique sur l’art de réparer les choses qu’on croit irrémédiablement détruite. Alors quand j’ai vu
la nouvelle mouture de l’auteur, je n’ai pas hésité et je me suis mis tout de suite à la lecture de « Du domaine des murmures ».
De prime abord, j’ai été quelque peu déstabilisé par le sujet, au XIIème siècle, Esclarmonde, une jeune fille de 15 ans issue de la petite noblesse bourguignonne, préfère vivre emmurée pour se
consacrer à Dieu plutôt que d’épouser Lothaire, un jeune homme qui a tout pour plaire (eut égard aux valeurs de l’époque), mais qui n’est à ses yeux qu’une brute épaisse. Ce sacrifice aura des
répercutions inattendues et lui fera vivre une vie remplie, probablement bien plus remplie que ses contemporaines.
Autant ne pas vous le cacher d’avantage, j’ai adoré ce nouvel opus. Carole Martinez a un véritable don pour faire quitter la route du quotidien et nous emmener dans son univers onirique (mais pas
trop) pour nous narrer ses contes bien léchés. Le styles est somptueux, recherché, travaillé, mais sans lourdeur. Pour faire une analogie culinaire, mangez un poulet rôti dans un restaurent 3
étoiles et vous découvrirez que la banalité d’un plat que vous pouvez manger à la cantine va vous révéler des saveurs insoupçonnées et vous faire adorer ce met que vous mangez d’habitude faute de
mieux. C’est un peu ce que j’ai ressenti à la lecture de ce livre. Très documenté sans le montrer, il propose une prose fluide, riche et gouteuse sans jamais être écœurante. Même si l’époque est
médiévale, le personnage principal est d’une remarquable modernité sans verser dans l’anachronisme.
Carole Martinez est une conteuse hors pair. Elle pourrait nous faire croire au père Noël. Ça tombe bien, Noël approche !

Virginie 29/11/2011 16:42



Merci pour ce très bon commentaire ! Je n'ai pas encore lu le Coeur cousu, mais ce n'est que partie remise !



Mylène 13/11/2011 08:51


C'est un livre que j'ai mis dans ma liste " Livre à adopter"! J'ai très envie de me le procurer. Le souci avec la rentrée littéraire, c'est qu'il y a trop de choix !! ^^


Virginie 14/11/2011 21:26



Effectivement, la rentrée littéraire, c'est une réelle torture ! envie de tout lire, peur de se tromper...


Du domaine des murmures à obtenu le prix Goncourt des lycéens la semaine dernière.