La Ballade de Lila K

par Virginie

publié dans Littérature française

LilaK.jpgLa Ballade de Lila K

Blandine Le Callet

 

 

Mon avis : 4-5.gif

 

Blandine Le Callet, je l'ai découverte avec l'irrésistible et jubilatoire "Une pièce montée". Je la redécouvre ici avec un roman qui pour le coup n'a franchement rien à voir, ni dans le style, ni dans le ton.

 

Nous sommes aux alentours de 2100, dans un monde assez proche du notre, à quelques détails près...

 

Lila, l'héroïne, vit dans une sorte d'internat, un Centre à mi chemin entre l'univers carcéral et l'hôpital psychiatrique. Enfant, elle a été arrachée à sa mère, sans en connaître les raisons et en ne gardant que de vagues souvenirs de cette période.

 

Dans le monde de Lila K, les livres sont considérés comme potentiellement dangereux et le papier toxique, nos anciennes banlieues ghettos d'hier, se sont transformés en "Zone", sorte de jungle urbaine. Tous les individus sont filmés en permanence même à leur domicile, on veille à ce que vous mangez. Refuser les injections de Botox désormais imposées par le gouvernement vous fait passer pour un dangereux provocateur...Bref, une projection bien pessimiste et froide de notre monde mais qui semble à la fois assez plausible.

 

Lila n'est cependant pas une petite fille comme elle autre. Elle est très intelligente mais aussi très perturbée. Elle n'a qu'une seule obsession : retrouver sa mère et comprendre d'où elle vient. Au fil des pages, nous suivons donc sa quête, jalonnée de rencontres déterminantes.

 

On pense bien sûr à « 1984 » d’Orwell ou à « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury pour cette vision du monde surveillé et policé.

 

Attention, c'est un livre très addictif ! J'ai littéralement dévoré ce roman, sans voir passer les pages. A conseiller vivement si vous souhaitez un livre « qui change ».

 

Commenter cet article

Liliba 04/09/2011 16:12


Dévoré moi aussi, et adoré !