La double vie d'Anna Song

par Virginie

publié dans Littérature française

anna-song.jpgLa double vie d’Anna Song

Minh Tran Huy

 

Mon avis : 3-5-copie-1.gif

 

Musique et surtout piano : ce livre était fait pour moi !

 

L’histoire commence par un article de presse, publié quelques jours après la mort d’Anna Song.

 

Elle laisse derrière elle une œuvre considérable, 102 enregistrements, méconnus jusqu’il y a peu du grand public.

 

Quelques temps avant qu’Anna soit emportée à 49 ans par un cancer des ovaires, son mari, Paul Desroches, décide d’envoyer pudiquement quelques enregistrements aux plus grands critiques avec comme simple mot « Dites-moi ce que vous en pensez ».

 

L’engouement médiatique ne se fait pas attendre : Anna Song « la plus grande pianiste vivante dont personne n’a jamais entendu parler » ! Ou alors, la plus grande imposture musicale…En effet, il ne faudra pas beaucoup de temps pour se rendre compte qu’elle n’est pas la véritable interprète de ces œuvres…

 

La Songmania se transforme en quelques semaines en Annagate ! Mais pourquoi une telle supercherie ? Quel secret se cache derrière cela ?

 

Véritable hymne à l’amour dont la musique sera le trait d’union entre ces deux êtres. Une magnifique et troublante histoire sur fond de quête des origines et de passion.

 

Un roman qui plaira particulièrement aux mélomanes mais qui je pense peut toucher tout le monde.

 

Ce roman est inspiré d’une histoire vraie, celle de la pianiste Joyce Hatto : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joyce_Hatto

Prix Drouot et le prix Pelléas en 2006

Commenter cet article

amazon.com 22/10/2014 08:27

Umami, le mot japonais pour délicieux, est le moins connu dans la culture populaire occidentale, mais a une longue tradition dans la cuisine asiatique. Umami est le goût de glutamates, en particulier le glutamate monosodique.

ecrivain75 21/01/2013 12:46

Venez visiter mon blog de lecture :
http://ecrivain75.eklablog.com/

Cordialement.

Kikine 28/12/2012 23:41

Ohh, je connais bien du monde qui aimerait lire cette histoire. Je note, je note (aussi bien pour moi que pour offrir)