La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi...

publié dans Littérature étrangère

harold-fry.jpgMon avis : 3.gif

 

Harold Fry est un retraité à la vie plus que plan plan. Avec sa femme Maureen,il ne partage plus rien si ce n’est une morosité quotidienne. 

Un jour, il reçoit une lettre qui va le bouleverser de la part d’une ancienne collègue, Queenie, qui lui annonce qu’elle a un cancer incurable et qu’elle est en fin de vie.

Cela faisait 20 ans qu’il n’avait pas eu de nouvelles. 

Il lui écrit donc un petit mot de réconfort, mais n’est pas très doué pour ce genre de choses. Il part poster sa lettre, mais une fois arrivé devant la boîte aux lettre, une idée folle et saugrenue lui traverse l’esprit : et s’il lui apportait en mains propres ? Il se met alors en route pour près de 1000km, chaussé de simples chaussures bateau et sans prévenir personne…La folie de sa vie !

Cette marche en forme de pèlerinage sera pour lui l’occasion d’un retour sur sa vie et les rencontres qu’il fera viendront agrémenter sa réflexion. 

Une seule conviction : temps qu’il marchera, Queenie vivra. 

De courts chapitres marquent toutes les étapes de son road movie au travers de l’Angleterre. 

J’ai trouvé le roman agréable et touchant, mais franchement, que de longueurs parfois ! Un côté rébarbatif qui m’a un peu gâché le plaisir de lecture. Cependant, l’impression générale reste bonne et la fin est plutôt réussie.

Commenter cet article

Agnèta 13/10/2013 16:50

Bonjour, d'accord avec vous sur les longueurs. Le livre est sorti en 2012 et je ne l'ai acheté que depuis trois semaines. J'en avais entendu parlé, ou plutot (vu) sur différents blogs. Alors bien
sûr je m'attendais à mieux. Mais il est facile à lire et parfois touchant.
A.L.

Joelle 06/10/2013 15:05

Il y a quelques mois que je l'ai lu et comme toi j'ai trouvé que le récit traine parfois en longueur... j'ai dû m'accrocher pour le terminer.... Une belle histoire au final mais elle manque un peu
de rythme...