La pluie, avant qu'elle tombe

par Virginie

publié dans Littérature étrangère

la-pluie.jpgLa pluie, avant qu’elle tombe

Jonathan Coe

 

 

Mon avis : 4-5.gif

 

 

Ah !!! Jonathan Coe !! J’avais oublié que je t’adorais !!

 

J’ai découvert cet auteur il y a pas mal d’années avec le génial Testament à l’anglaise et la superbe Maison du sommeil.

Mais je ne sais pour quelle raison, je n’ai pas enchainé avec ses autres opus…oubli réparé avec ce roman au titre poétique et énigmatique « La pluie, avant qu’elle tombe ».

 

Il s’agit d’un roman-confession au caractère très intimiste. Rien à voir avec ce que j’avais pu lire de Jonathan Coe (plus accés sur la critique sociétale), même si on y retrouve bien sa plume et sa façon de faire avancer l’intrigue. Il a le don incroyable de réussir à captiver le lecteur dès les premières lignes.

 

Rosamond vient de décéder à l’âge de 73 ans. Mais sa voix résonne encore au travers d’un enregistrement audio, adressé à titre posthume à une mystérieuse Imogen que l’on sait aveugle. A l’aide de 20 commentaires de photos (qui constitueront les 20 chapitres du roman), elle laisse remonter les souvenirs de sa vie et de 3 générations de femmes. Il est question de relations complexes mère-fille, de secrets de famille, de non-dits, de souffrances et de joies.

 

Un roman vibrant d’émotion, sensible sans être mièvre. Un gros coup de cœur !

Commenter cet article

TONTON M 16/07/2012 16:30

J'hésitais à lire ce livre dont j'avais lu le résumé, mais tu m'as donné le déclic. J'ai lu il y a peu la vie très privée de Mr Sim du même auteur et je me suis régalé, je te le conseille, humour,
révélations, dénouement original, c'est une petite merveille

Virginie 17/07/2012 17:33



J'ai lu aussi La vie très privée de Mr Sim, mais j'ai quand même préféré La pluie avant qu'elle tombe. La maison du sommeil aussi, très bien !



Minou 28/04/2012 11:00

Un gros coup de cœur pour moi aussi quand je l'ai lu il y a un ou deux ans (il faudrait d'ailleurs que je le relise), mais je n'ai pas enchaîné avec d'autres romans de cet auteur pour le moment :
je préfère les récits plus intimistes comme celui-ci à ceux "sociétaux" qu'il semble écrire en général.