Le nom de la rose - Défi lecture 2008

par Virginie Moret

publié dans Défi littéraire

J'ai glané en farfouillant dans mes blogs littéraires préférés un défi bien original pour commencer cette année 2008 : le Défi Nom de la Rose.




Ce défi a été lancé par Grominou d'après une idée trouvée sur un blog anglais.

Le défi est simple : il suffit de lire 6 livres durant l'année 2008 contenant dans le titre certaines conditions.

Pour ma part, voici mes choix :

1- Une couleur : La femme en vert d'Arnaldur Indridason

2- Un animal : Un chat nommé Darwin de William Jordan

3- Un prénom : Lady Susan de Jane Austen

4- Un lieu géographique : Retour en Islande d'Olafur Olafsson

5- Un phénomène météorologique : Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë

6- Une plante : Une odeur de gingembre d'Oswald Wynd

Voir les commentaires

Swap scandinavie

par Virginie Moret

publié dans Swap

Voici à mon tour la photo de ce que j'ai reçu pour le swap scandinavie !

swap-002.jpg



Tout d'abord, un grand merci à Papillon pour le super colis que j'ai reçu de sa part.

J'ai pu y trouver :

2 livres :
    - Bienvenue à Rovaniemi 
    - Herman
Il s'agit pour moi de deux auteurs totalement inconnus que j'avais cependant repéré lors de mes recherches pour le swap.
J'ai hâte de les découvrir !

Une paire de chaussettes toutes chaudes ! (indispensable en ce moment)

Des chocolats

Une bougie parfumée (que j'ai d'ailleurs utilisée le soir de Noël)

Et une carte de Noël avec un petit mot très sympa

Bref, j'ai été comblée !

Je tiens également à remercier les organisatrices de ce swap, Flo et Kalistina.

Bon, par contre, je n'ai pas réussi à attendre le 23 pour ouvrir le colis...Suis-je la seule ?!?

Si vous voulez également voir ce que j'ai envoyé à Caroline, c'est par ici

Rendez-vous pour le prochain swap "Noir c'est noir" 
bandeau2.jpg

Voir les commentaires

Gelée royale

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

2070314537

Gelée royale

Roald Dahl
117 pages
Mai 2004

4ème de couverture :

Comment faire grossir un bébé qui refuse de manger ? Son père, passionné d'apiculture, a une idée qui pourrait bien révolutionner l'alimentation des nourrissons ! Comment garder un œil sur sa femme après sa mort ? William Pearl, avec la complicité d'un ami neurochirurgien, tente une expérience inédite. Mais on ne revient pas impunément d'entre les morts... Plongez dans l'effroi pour éclater de rire à la page suivante - avec Roald Dahl, maître de l'humour noir so british ! 




Mon avis :  3/5
Voici deux nouvelles, extraites du recueil "Kiss Kiss", qui une nouvelle fois nous montrent l'humour décalé de Roald Dahl.
Par contre, j'ai de loin préféré la nouvelle "William et Mary".  "Gelée royale" m'a un peu déçu. Les descriptions de la vie des abeilles sont un peu longues et la chute n'est pas terrible.
Dans la collection Folio à 2€, je garderai un meilleur souvenir de la nouvelle intitulée "L'invité" !

Voir les commentaires

Les grand-mères

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

undefinedLes grand-mères
Doris Lessing
09/2007
94 pages

4ème de couverture : 
Sur la terrasse d'un café dominant la baie de Baxter's Teeth, deux familles, qui semblent n'en former qu'une, se prélassent au soleil. Roz et Lil, les grand-mères, restées belles, entourées de Tom et Ian, leurs fils, et de leurs petites-filles, semblent filer le parfait bonheur. Depuis toujours, Roz et Lil sont aussi inséparables que des sœurs jumelles, et l'affection qu'elles se portent s'est doublée peu à peu d'un amour pour le moins trouble de chacune pour le fils de l'autre. Mais, quand Mary, la femme de Tom, surgit, pleine de colère, l'ombre débarque dans ce tableau idyllique... Grâce à la légèreté de son écriture, Doris Lessing signe avec Les grand-mères un roman décapant sur les non-dits et la dissimulation.



Mon avis : 1.gif
J'ai été attirée par la couverture du livre qui présentait Doris Lessing comme le prix Nobel de Littérature 2007. Et bien ce roman, heureusement très court et pas très cher, est une vraie déception !! L'histoire est à peine crédible : deux amies d'enfance, devenues grand-mères, on en fait eu une liaison prolongée avec leurs fils réciproques, formant ainsi une sorte de "ménage à quatre"...
Au-delà tu thème qui ne m'a pas convaincu, j'ai trouvé l'histoire très répétitive. Il ne se passe rien. Les personnages sont très peu fouillés.
La seule chose intéressante et "drôle", c'est quand même de se dire que l'auteur avait 80 ans lors de l'écriture de ce roman. Une grande ouverture d'esprit pour cette mamie !!!
En tout cas, ce n'est probablement pas ce roman qui lui a permis de se hisser au grade de Nobel de la Littérature...

Voir les commentaires

Bruits du coeur

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

bruits-du-coeur.jpgBruits du coeur
Jens Christian Grondahl
Janvier 2004
322 pages

4ème de couverture :
Le narrateur, dont nous ne saurons jamais le nom, approche de la quarantaine. Il vit à Copenhague, où il gagne assez modestement sa vie en tant que spécialiste des estampes japonaises. Son ami d'enfance, Adrian, vit désormais à New York où il connaît une belle réussite sociale, et c'est une lettre de lui qui va tout déclencher. Car la lettre d'Adrian ne lui parvient que cinq jours après le décès de celui-ci, terrassé par une crise cardiaque. Décès qui lui est annoncé par Ariane, son ancienne maîtresse, qui est aussi la sueur d'Adrian.

Dans cette lettre, Adrian semblait évoquer un lourd secret, et le narrateur a le sentiment de n'avoir jamais été à la hauteur de l'amitié qu'Adrian avait pour lui. Mû par le remords et la culpabilité, il n'aura de cesse de découvrir quel est ce secret - retrouvant ainsi ses propres souvenirs et découvrant la vie réelle d'Adrian. À travers cette quête, le narrateur ne cherche au fond qu'une chose, sans le savoir : comprendre ces " bruits du coeur ", toutes les facettes de l'amour humain, à travers les questions de la gémellité, de l'inceste et de la difficulté d'être parent. Toute la construction romanesque repose sur un travail de souvenir déclenché par la mort, qui vise à comprendre le passé et à sonder l'âme humaine.

Mon avis : undefined
Lu dans le cadre de la préparation du swap "Littérature scandinave", ce roman est pour moi une belle découverte. 
L'écriture est très belle, toute en retenue. Le roman est d'une grande sensibilité et sous-entendus alors que l'on aurait très vite pu tomber dans le scandaleux.
Les histoires d'amour se mêlent à l'amitié masculine. La nostalgie et les non-dits forment la trame de ce roman.
Il n'y a pas beaucoup d'action mais on ne s'ennuie pas une minute.
Et puis une remarque particulière sur le titre : tellement beau lorsque l'on sait de quoi il s'agit. Enfin je vous laisse découvrir...

Voir les commentaires

Le livre de Noël

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

le-livre-de-noel.jpgLe livre de Noël
Selma Lagerlöf
10/2007
150 pages

4ème de couverture :
Au fil de ces récits, aussi charmants que des contes dits à la veillée, on fera la connaissance d'une petite fille suédoise qui reçoit un livre d'étrennes... en français. On découvrira l'origine de la légende de sainte Luce, très prisée en Suède. On saura ce que font les animaux durant la nuit de Noël et comment le rouge-gorge devint rouge. On apprendra qu'une mère peut être jalouse de sa propre fille. On lira l'aventure d'un colporteur, voleur et repenti. On assistera au dialogue entre un fossoyeur et le crâne d'un homme assassiné. Et l'on sera surpris par une confrontation inédite entre Jésus et Judas. De ce recueil, profondément empreint de foi religieuse mais aussi de chaleur et de philosophie, émane ce que l'on appelle volontiers la magie de Noël : un mélange de générosité et de mélancolie, de compassion et de joie, sublimé par le talent de conteuse de Selma Lagerlöf.


Mon avis : undefined

En vue de la préparation du swap "littérature scandinave", je suis aller fouiner à la Fnac et je suis tombée par hasard sur ce délicieux petit livre de contes.
Pour ceux qui ne le savent pas, Selma Lagerlöf est l'auteur du célèbre livre "Le voyage de Nils Olgersson".
Ici, il s'agit de petites nouvelles de quelques pages chacune, toutes très plaisantes. L'intitulé du livre correspondent en fait au titre de la 1ère nouvelle de cet ouvrage, mais les autres nouvelles s'inscrivent également bien dans l'esprit de Noël : froid, neige, générosité, leçons de vie...
Enfin une bien belle trouvaille qui trouvera très probablement sa place dans mon colis pour le swap...

Voir les commentaires

Harry Potter et les Reliques de la Mort

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

HP.jpgHarry Potter et les Reliques de la Mort
J.K.Rowling
10/2007
809 pages

4ème de couverture :
L’ambition de son projet est immense, folle… et représente dix sept ans d’élaboration, de rédaction, de concentration! Les six premiers volumes ont été lus, scrutés, analysés, par un nombre exceptionnel de jeunes et d’adultes… Chacun est suspendu aux révélations que le volume 7 va apporter. Dix-sept ans, c’est aussi l’âge que Harry va atteindre dans ce volume 7, l’âge de la majorité pour un sorcier, l’âge de la résolution de son destin. Même si l’on ne croit guère aux symboles, difficile d’ignorer le chiffre 7 qui est en filigrane de l’épopée de Harry Potter : c’est bien le septième mois de la septième année du siècle, en juillet 2007, que le septième et dernier volume des aventures de Harry va paraître dans sa langue d’origine, l’anglais – le 21 juillet. [...]
Pendant dix-sept ans, J. K. Rowling a cheminé vers ce dernier chapitre du septième volume qu’elle avait écrit dès l’origine : tel un phare au bout du tunnel de tous les doutes, de toutes les rumeurs, de toutes les fatigues. Je suis sûre que le voyage que nous ferons au cours des quelques centaines de pages qui nous conduiront, nous lecteurs, à ce dernier chapitre sera une expérience forte et profondément marquante. Une lecture épique à la hauteur de toutes nos attentes ! Il ne nous reste plus qu’à nous préparer à l’apprécier à sa juste valeur, en revisitant les six volumes précédents, où sont plantés les innombrables indices et mystères qui seront tous révélés dans Harry Potter 7 : Harry Potter et les Reliques de la Mort.

Mon avis : undefined
Et oui, Harry Potter, c'est fini... Avec ce dernier opus, J.K.Rowling signe la fin des aventures de notre jeune sorcier et ce à l'aube de sa vie d'adulte.
On retrouve avec plaisir les trois jeunes sorciers : Harry, Ron et Hermione, mais cette fois hors du contexte de Poudlard (dommage...) Ils ont décidé de ne pas poursuivre leurs études car une mission bien plus grande les attend : la quête confiée par Dumbledore pour retrouver les Horcruxes et battre celui-dont-on-ne-peut-pas-prononcer-le-nom.

Alors pour moi, il y a du très bon et du très mauvais dans ce roman.
Tout d'abord, le début : c'est très long et laborieux. L'action a du mal à démarrer. Et contrairement aux autres tomes, j'ai trouvé que cela manquait de rappels des évènements passés. J'étais un peu perdue au début car ayant lu le tome 6 il y a plus d'un an, tout n'était plus très frais dans ma mémoire.

Mais une fois l'action partie (après environ 200 pages quand même!) cela ne s'arrête plus. L'action est pleine de rebondissements et les révélations sont multiples.

Le roman est le plus sombre de tous les "Harry Potter". Les morts et les blessés sont en pagaille. Ca ne rigole plus !! A chaque page, on craint sincèrement pour la vie d'Harry.

Par contre, le dernier chapitre est vraiment consternant... Enfin, je vous laisse en juger, mais je pense que J.K.Rowling aurait pu trouver mieux !

L'épopée Harry Potter restera quand même un grand moment de lecture à conseiller à tous les grands enfants !

Voir les commentaires

Les filles de Hallows Farm

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

hallows-copie-1.jpgLes filles de Hallows Farm
Angela Huth
09/1997
556 pages

4ème de couverture :
Octobre 1941. Trois jeunes filles volontaires se retrouvent dans une ferme isolée du Dorset pour remplacer les hommes partis à la guerre : Prue l'effrontée, coiffeuse à Manchester ; Stella, la romantique, qui se croit amoureuse d'un enseigne de vaisseau ; Agatha, l'étudiante rêveuse de Cambridge.
Leur intrusion bouleverse la vie des fermiers - et notamment celle de Joe, leurs fils, réformé pour raison de santé et très officiellement fiancé à Janet qui travaille dans une usine d'armement.
Dans cet univers rustique déroutant, Prue, Stella et Agatha nouent entre elles et avec leurs hôtes des liens compliqués et intenses qui dureront toute la vie. Le décor d'une campagne apparemment paisible peut favoriser les jeux ou les feux de toutes sortes de passions.

Mon avis : undefined
Ce roman est basé sur un fait historique réel : le recours à des jeunes filles anglaises volontaires pour travailler dans les fermes afin de compenser le départ à la guerre des hommes et assurer ainsi la production de nourriture.
J'ai été très touchée par les 3 personnages principaux aux caractères tellement différents : l'effrontée, la romantique et l'étudiante un peu coincée sans parler de Joe, le troublion ! J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce roman. Ne cherchez cependant pas l'action, il n'y en a presque pas. Tout se passe au fil des journées harassantes que vivent les 3 filles, tellement habituées à leur confort citadin. Ce roman nous fait voguer au fil des états d'âmes des personnages et surtout de leurs amours. 3 filles et 3 approches totalement différentes de cet amour recherché à tout prix ! 
Le tout est tellement frais et agréable que je me suis laissée portée avec délice. La dernière page est arrivée bien trop vite... 

Merci à
Véronique de m'avoir fait découvrir ce roman dans le cadre du swap Thé et Littérature !

Voir les commentaires

Rafael, derniers jours

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

Rafael, derniers jours
Gregory Mcdonald
juin 2005
190 pages

4ème de couverture :
Il est illettré, alcoolique, père de trois enfants, sans travail ni avenir. Il survit près d'une décharge publique, quelque part dans le sud-ouest des États-Unis. Mais l'Amérique ne l'a pas tout à fait oublié. Un inconnu, producteur de snuff films, lui propose un marché : sa vie contre trente mille dollars. Il s'appelle Rafael, et il n'a plus que trois jours à vivre... Avec ce roman, Gregory Mcdonald n'a pas seulement sondé le coeur de la misère humaine, il lui a aussi donné un visage et une dignité.


Mon avis : undefined undefined

Voici un petit livre très noir qui frappe fort le lecteur. Dans l'espoir de sauver sa famille et sa communauté, Rafael va faire un pacte avec le diable, un producteur de snuff film : sa vie contre 30000 dollars. Nous vivons alors les 3 derniers jours de sa vie, qu'il va passer à rêver et à faire rêver sa femme et ses enfants.
Ce roman est triste, poignant, cruel. L'honnêteté et la naïveté de Rafael font mal. A lire de toute urgence, mais à éviter si l'on se sent un peu déprimé car ce roman est l'anti conte de fée par excellence !!

Voir les commentaires

Swap

par Virginie Moret

publié dans Swap

Mon colis du swap "Lithérature" est arrivé hier soir. Pour mon premier swap, j'ai été très gâtée par Véronique !!!
Merci, merci, merci !!!!

Le swap est vraiment un super concept. C'est un peu Noël avant l'heure !

Alors voici les photos du contenu de mon colis, qui était assez lourd !

Tout d'abord les livres :

Swap-006-copie-1.jpg

Bravo Véronique ! C'est un très bon choix :

- un policier, "La chambre des curiosités" : je ne connais pas du tout ce roman, mais le résumé me donne envie d'attaquer très rapidement la lecture.
- un roman, "Les filles de Hallows Farm" : je ne l'ai pas lu, mais je l'ai repéré il y a longtemps à la librairie sans jamais l'acheter.
- un livre de cuisine avec des recettes autour du thé : langoustines sautées au thé noir, papillotes de saumon au thé fumé, tarte sablée au chocolat et au thé à l'orange... De quoi se mettre en apétit !

Ensuite, et oui, ce n'est pas fini, une "trilogie autour du thé" :

Swap-002.jpg

- un savon Roger & Gallet au thé vert
- un gel douche au thé vert (testé ce matin : j'aime beaucoup)
- un sachet de thé du Hammam à base de rose, fleur d'oranger, pulpe de dattes vertes et fruits rouges. J'ai goûté ce midi et j'ai beaucoup aimé également.

Et enfin, 3 cartes postales avec un petit mot très sympa :

Swap-003.jpg

La photo du milieu représente un moulin à farine, proche de la bibliothèque dans laquelle Véronique travaille. Je constate avec amusement que nous n'avons pas vraiment le même cadre de travail... Moi c'est plutôt autoroute et centre commercial !!!

Bref, un très beau colis qui me donne envie de continuer les swaps. Tout comme Véronique, je me suis d'ailleurs inscrite au swap littérature scandinave (j'y connais pas grand chose en littérature scandinave, mais bon, c'est l'occasion de découvrir !!)

Voici également le colis que j'ai envoyé à Valériane : Valériane

Et merci à Loutarwen pour l'organisation de ce swap !

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 > >>