Un léger passage à vide

par Virginie Moret

publié dans Littérature française

rey.jpgUn léger passage à vide
Nicolas Rey
182 pages
janvier 2010

4ème de couverture :

Camarade lecteur, amie lectrice, heureux de te retrouver. Franchement, si on m'avait dit que l'on se reverrait un jour, toi et moi. Bon, tu sais comment les choses se passent. Je ne vais rien t'apprendre. Entre notre date de naissance et notre date de décès, il y a quelques moments dingues, des mauvaises passes et puis tout le reste. J'ai retiré tout le reste pour t'offrir rien que des moments dingues et des mauvaises passes. Et des moments dingues, aussi. Et des mauvaises passes. Et ainsi de suite. Bien à toi. NR

Mon avis : 1.gif

Première entrée dans l'univers de Nicolas Rey...et probablement dernière !

En tête de gondole chez mon libraire, jolie couverture, premières pages qui m'interpellent...Et voilà comment je me suis retrouvée à débourser 17€ et à me précipiter chez moi, convaincue de passer un excellent moment de lecture...

Hélas non ! Ce livre est un condensé de tout ce que je déteste dans la littérature contemporaine.
Pas de véritable histoire, un héro/auteur névrosé évoluant dans un monde parisien où alcool et drogues dures son légion.

Il tente de s'en sortir avec l'arrivée de son premier enfant, cure de désintoxication, arrêt de l'alcool. Mais cet homme est déjà trop abimé par la vie.

Les chapitres d'à peine plus de deux pages s'enchaînent sans véritable logique ou progression, on titube, on se perd dans ces élucubrations égocentriques.

Quelques passage sont touchants, certaines phrases percutantes, mais globalement j'ai eu de la peine pour cet homme paumé incapable de prendre en main sa vie.

Le grand vide dans sa vie aboutit à un grand vide littéraire...

Commenter cet article

Lorraine 26/05/2010 08:16


Bonjour Virginie !
J'ai eu la chance de plus apprécier la lecture de ce livre de Nicolas Rey, le premier que je lis de lui. Alors certes, je n'ai pas déboursé 17 euros car trouvé à la bibliothèque... Mais, si je te
rejoins pour les passages creux, où il est gratuitement trash, j'ai le sentiment que globalement c'était assez poétique. En tous cas je n'ai pas passé un désagréable moment avec cette lecture.


So 05/02/2010 18:27


j'ai eu plus de chance que toi, on me l'a déconseillé et maintenant c'est sûr, on a eu raison...
le prochain sera mieux!