Articles avec romans policiers

Puzzle

par rginie

publié dans Romans policiers

Mon avis : 

Aussitôt lu, aussitôt oublié...

Généralement, en ouvrant un roman de Franck Thilliez, on sait que ça ne va pas être de la grande littérature mais qu'au moins, on sera tenu en haleine jusqu'au bout.

Avez "Puzzle", j'ai envie de dire que c'est un peu raté. Dès le début, on comprend très vite quel sera le dénouement de l'histoire. Mais j'ai quand même continué, en me disant que cela serait probablement plus subtile que ce qu'on imagine...mais non !

Les ficelles de l'intrigue sont énormes, lu et relue, bien mieux ailleurs.

Illan et Chloé sont deux jeunes gens passionnés par les chasses aux trésor grandeur nature. La quête ultime : participer au jeu Paranoïa. Ils en connaissent l'existence et le nom. Reste à trouve la porte d'entrée pour y participer.

A force de résolution d'énigmes et de cogitation, ils y parviennent enfin et se retrouvent dans le jeu, dont le décors est un hôpital psychiatrique. La première règle du jeu arrive : "quoi qu'il arrive, rien de ce que vous allez vivre n'est réalité. Il s'agit d'un jeu". Un peu plus tard arrive la règle n°2 : "l'un d'entre vous va mourir".

Quitte à lire ce genre de roman et ce style d'univers, autant se tourner vers le très bon Shutter Island.

Voir les commentaires

Un employé modèle

par Virginie

publié dans Romans policiers

un-employe-modele.jpg  Mon avis : 3.gif

 

Un thriller, une histoire de serial killer avec des meurtres qui sèment la peur dans la ville de Christchurch, en Nouvelle Zélande, a priori, rien de bien original à l’horizon.

Sauf que le serial killer, nous le connaissons dès les premières pages puisque c’est lui le narrateur. Le « Boucher de Christchurch » tel qu’il est surnommé, est un trentenaire aux allures d’employé modèle.

Il est homme d’entretien un peu simplet (en apparence) dans le commissariat de police de sa commune. Quoi de mieux pour pouvoir suivre au plus près les avancées de l’enquête et farfouiller dans les dossiers des enquêteurs ?

Mais un nouveau meurtre sordide vient d’être commis dans la ville. Le Boucher a encore frappé ! Pourtan, Joe le sait, ce n’est pas le Boucher qui en est l’auteur, mais un vulgaire plagiaire. Il va alors mener de son côté sa propre enquête, et pourquoi pas, mettre sur le dos de ce plagiaire l’ensemble de ses propres meurtres. « Joe le lent » que tout le monde connait, se métamorphose en Joe le très calculateur.

Malgré quelques longueurs, c’est plutôt un thriller assez captivant avec des passages franchement sordides. L’humour, le détachement et le côté tordu de Joe sont assez savoureux. Enfin si ça tourne vraiment comme ça dans la tête d’un serial killer, et c’est probablement le cas, et bien ça fait froid dans le dos !!

Voir les commentaires

Mon vieux

par Virginie

publié dans Romans policiers

mon-vieux.jpgMon avis 3-5-copie-1.gif

 

Canicule de l’été 2003. Alain Colmont, ancien professeur reconverti en scénariste de série télé, n’en finit pas d’enchainer les évènements tragiques. La malchance... 

Sa fille a été défigurée par un accident de scotter et il se ruine en opérations de chirurgie esthétique et en clinique de luxe.

Sa femme est décédée dans un accident de voiture et il s’en rend responsable.

Alors, quand surgit ce père Alzheimer, « son vieux », qui ne s’est jamais occupé de lui et dont il faut payer la dette à l’assistance publique qui l’a recueilli, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase…

A côté de cela, on suit une bande de clochards qui vit dans le quartier de Belleville. Entre misère, souffrance et violence, Thierry Joncquet dresse un tableau sans complaisance de cette population qui enchaine les petites combines pour survivre.

Et puis il y a Daniel, personnage détestable, raciste, qui accuse ces "autres" de sa propre misère. Lorsqu’il se retrouve à la rue, il n’aura d’autres choix, selon lui, que de rallier le clan des clochards.

Une galerie de portraits et de personnages qui vont finir par se croiser, pensant tous ainsi régler leurs différents problèmes.

Un roman social noir dans lequel on se laisse assez facilement embarquer. Thierry Joncquet est un indéniablement un écrivain doué. J'avais quand même préféré son roman "Mygale".

Voir les commentaires

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

par Virginie

publié dans Romans policiers

Harry-Quebert.jpgLa vérité sur l’affaire Harry Quebert

Joël Dicker

 

Goncourt des lycéens et Grand prix de l’académie française 2012

 

Mon avis :4.gif

 

Autant pour prévenir tout de suite : si vous mettez le nez dans ce roman, vous risquez de ne pas pouvoir décrocher !

 

Nous sommes aux Etats-Unis, en 2008, peu de temps avant que Barack Obama ne devienne président.

 

Marcus Goldman, la trentaine, est un auteur à succès. Oui mais voilà, le contrat qui le lie à son éditeur lui impose de fournir dans les prochaines semaines un nouveau roman, qu’il est incapable de sortir. Panne d’inspiration.

 

Alors, pour se changer les idées, il décide de partir dans le New Hampshire se ressourcer auprès de son ami et ancien professeur, Harry Quebert. Harry Quebert est un mythe, un modèle pour lui et pour l’Amérique toute entière. Il est en effet l’écrivain d’un célèbre roman « L’Origine du mal », écrit 30 ans auparavant et devenu culte.

 

Mais le mythe va être ébranlé par un horrible scandale : le fameux Harry Quebert se retrouve accusé du meurtre de la jeune Nola Kellerman, disparue en 1975 et retrouvée enterrée dans son jardin. Marcus refuse de croire à la culpabilité de son ami malgré les preuves accablantes et se décide à mener l’enquête afin de prouver son innocence. Et par là-même, voilà un sujet de roman tout trouvé…

 

J’ai vraiment apprécié la construction originale du roman : flash-back multiples, mises en abime, points de vus différents, rebondissements…700 pages qui défilent sans que l’on s’en rende compte !

 

Peut-être une idée à ajouter sur votre "wishlist" de Noël !

Voir les commentaires

Les apparences

par Virginie

publié dans Romans policiers

Les-apparences.jpgLes apparences

Gillian Flynn

 

Mon avis : 4.gif

 

Amy, la trentaine, est une jolie jeune femme au foyer. Elle est mariée à Nick, propriétaire d’un bar. Ils ont quitté New York deux ans auparavant après avoir perdu leur travail dans l'édition et tentent de reconstruire une nouvelle vie dans le Mississippi, dans la ville d’enfance de Nick.

 

Un couple en apparence on ne peut plus normal. Pourtant, tout bascule quand  Amy disparait brutalement le jour de leur 5ème anniversaire de mariage. La maison est un vrai chaos, faisant craindre le pire pour Amy.

 

Nick est très rapidement accusé par la police, tous les indices sont contre lui. Un peu trop simple ? Evidemment.

 

Et pourtant, à la lecture du journal intime d’Amy, nous découvrons peu à peu qui était réellement cet homme. La construction du roman est extrêmement bien faite, baladant comme il faut son lecteur. Les convictions que nous avions à un moment sur les personnages sont sans cesse remises en question.

 

Gillian Flynn nous passe au microscope la déchéance de ce couple d’une manière machiavélique.

 

A la fois suspense, drame psychologique et road movie, c’est un roman que l’on prend plaisir à dévorer. Une écriture très moderne et bourrée d’humour que j’ai vraiment appréciée avec parfois une tonalité proche de celle de la blogosphère.

 

A découvrir !

Voir les commentaires

Avant d'aller dormir

par Virginie

publié dans Romans policiers

avant-d-aller-dormir.jpg

Avant d’aller dormir

 SJ Watson

 

Mon avis : 1-5.gif

 

Que ce livre porte bien son nom !! Si vous cherchez un bon somnifère, « avant d’aller dormir » sera parfait !

 

Ce livre, je l’avais repéré de longue date en librairie et sur internet car souvent mis en avant comme « coup de cœur ».

Bon, là, c’est une énigme parce que dans le genre grosse daube, c’est plutôt une réussite (bon, ok, j’y vais peut-être un peu fort…) J'ai même lu qu'il était comparé à Shutter Island (?!???)

 

Alors l’histoire, c’est celle de Christine, une quadragénaire frappée d’une amnésie atypique depuis 20 ans, à la suite d’un accident.

 

Tous les matins, quand elle se réveille, elle a totalement oublié son état et pense toujours avoir 20 ans, être étudiante et célibataire. Elle n'a plus qu'une mémoire "court terme" que le sommeil efface (mais pas les siestes...)

 

Son mari doit chaque jour s’évertuer à lui expliquer qui elle est, où elle est, pourquoi elle est comme ça.

Et le lecteur n’est pas épargné !! A chaque chapitre, ça recommence, encore et encore. J’en suis arrivée à appréhender le moment où le chapitre se termine…en me disant, et m----, ça va recommencer, on va avoir droit une nouvelle fois à l’accident, l’amnésie, et blablabla…

 

Christine a cependant un nouvel espoir. Elle rencontre dans la clandestinité un médecin qui dit pouvoir l’aider (son mari lui a en effet interdit de rencontrer des médecins).

Ce médecin va lui proposer d’écrire un journal intime dans lequel elle consignera tous les évènements de la journée et il l’appellera chaque matin pour lui dire où est caché son journal.

Petit à petit, elle va constater des incohérences, des choses bizarres, et elle va finalement mener au travers de ce journal une sorte d’enquête sur son passé.

 

Bon, ça aurait pu être sympa :

 

-          Si c’était 3 fois moins long

-          Si c’était mieux écrit

-          Si la fin n’était pas si prévisible

 

Donc on oublie et on passe à autre chose !!

 

Voir les commentaires

Robe de marié

par Virginie

publié dans Romans policiers

robe-de-mariee.jpgRobe de marié

Pierre Lemaitre

 

Mon avis : 4.gif

 

Sophie, la trentaine, est une jolie jeune femme à qui tout semble réussir. Un bon job, un mari beau et sympa avec une belle situation.

 

Mais petit à petit, cette vie paisible déraille…Sophie commence par avoir des pertes de mémoire inexpliquées. D’abord des choses anodines, puis des choses bien plus graves. Sophie panique, est désorientée, mais que lui arrive-t-il ?

 

Elle se retrouve impliquée dans des meurtres dont elle n’a aucun souvenir. Pourtant, c’est indéniable, c’est bien elle qui a fait ça…

 

On va ainsi suivre pendant la première partie la descente aux enfers que Sophie va vivre grâce à un style littéraire haché, haletant, névrotique.

 

Puis on passe à une seconde partie, totalement différente. Le lecteur commence à entrevoir les pistes et les explications. Et là on se dit « ah ouais, quand même ! »

 

Ce thriller psychologique est pour le moins efficace et on n’a qu’une envie : tourner les pages pour connaitre le dénouement au plus vite.

 

Sans que l’intrigue soit « prévisible », j’ai quand même trouvé que l’auteur laissait un peu trop souvent des indices qui permettaient d’entrevoir la suite.

 

Mais cela reste un bon choix pour emporter dans sa valise de vacances !

Voir les commentaires

Les fleurs de l'ombre

par Virginie

publié dans Romans policiers

les-fleurs-de-l-ombre.jpgLes fleurs de l’ombre

Steve Mosby

 

 

Mon avis : 3-5.gif

 

La mise en abyme, vous connaissez ?

 

Et bien pour prendre une image toute simple, c’est un peu comme la vache qui rit : sur la boîte, on voit une vache qui porte des boucles d’oreilles représentant cette même vache avec ces mêmes boucles d’oreilles !

 

Dans son polar, Steve Mosby va user de ce procédé littéraire en plaçant à l’intérieur de l’intrigue principale un récit secondaire sous la forme d’un roman, lu par le personnage principal.

 

 

« Ce n’est pas l’histoire d’une petite fille qui disparaît. C’est l’histoire d’une petite fille qui réapparaît. Un matin, sur une promenade de bord de mer, venue de nulle part, une fleur noire à la main et une histoire atroce à raconter. »

 

Ainsi commence l’histoire des Fleurs de l’ombre, le roman dans le roman.

 

Mais ce roman n’est pas comme les autres. Il semble en effet que les personnages décrits aient un rapport avec les personnages réels. Il y comme une résonnance entre les deux trames.

 

D’un côté, Neil, dont le père vient de décéder mystérieusement et qui était en possession de ce roman avec justement une fleur noire glissée à l’intérieur.

De l’autre, Hannah, femme flic dont le passé semble faire écho à cette étrange histoire et qui mène l’enquête en parallèle.

 

Au milieu, un psychopathe…et un véritable puzzle qui se met en place.

 

Une histoire très bien écrite, très riche également et bien noire !

 

Les polars avec des psychopathes, on connait, c’est du archi-lu. Mais là, ça change. Le style narratif et la façon de faire avancer l’histoire, personnellement, je n’avais jamais vu. Alors au final, un bon moment de lecture, intelligent, qui tient en haleine comme il faut !

 

Néanmoins, je suis toujours à la recherche DU polar qui arrivera à me faire passer une nuit blanche !!

Voir les commentaires

Les crimes du docteur Watson

par Virginie Moret

publié dans Romans policiers

watson.jpgLes crimes du docteur Watson
Duane Swierczynski et Conrad Hansen
septembre 2009

4ème de couverture :

Après la destruction par les flammes du 221 B Baker Street et la découverte d'un cadavre dans les décombres, le docteur Watson est arrêté et incarcéré. De sa cellule, il décrit les événements mystérieux qui ont précédé le drame. Alors que son ami Sherlock Holmes a disparu, englouti dans les chutes de Reichenbach, et que l'empire criminel du sinistre professeur Moriarty s'étend sur l'Angleterre, le docteur Watson ne cesse de recevoir d'étranges missives. Dans une dernière tentative désespérée pour se justifier, le docteur Watson a rassemblé douze indices qui permettront peut-être de prouver son innocence.


Mon avis 4.gif:

Un livre interactif à offrir ou à s'offrir si vous vous sentez l'âme d'un détective en herbe
!

Si vous avez envie d'allier une agréable lecture à un moment de jeu pour adulte (ou adolescent), foncez !

Le but est de trouver le coupable à l'aide les indices laissés au fil des pages: une page déchirée d'un livre, une boîte d'allumette, un télégramme, un catalogue d'objets érotiques, un rapport d'arrestation...
Vous avez chacun de ces indices dans des petites enveloppes toutes les 2 ou 3 pages de lecture avec un effet surprise assuré.

Autant d'indices que va recevoir et rassembler le docteur Watson dans le but de s'innocenter et dont le lecteur a connaissance.

J'ai adoré l'ambiance londonnienne victorienne ainsi que le côté très ludique de ce bel ouvrage.
Cela m'a fait penser aux livres dont vous êtes le héros de mon enfance...

Ai-je réussi à résoudre l'énigme ? Hélas non... Pas assez perspicace ! J'ai donc du décacheter l'enveloppe à la fin du livre pour avoir la solution, mais qu'importe, c'est encore plus drôle et cela m'a donné l'occassion de parcourir de nouveau les indices pour me dire "ah oui, évidemment!"

Elémentaire mon cher Watson ;-)

Voir les commentaires

Bondues sans confession

par Virginie Moret

publié dans Romans policiers

L_Bondues_couv.jpg

Bondues sans confession
Philippe Govart
277 pages
2009

4ème de couverture


En avril 2007, alors que les Français s’apprêtent à élire un nouveau président, Rainer Cloos est témoin du meurtre d’un conseiller municipal de Bondues. Ce jeune loup aux dents longues a été poignardé par un inconnu devant son domicile de la banlieue lilloise. Quelques jours plus tard, les journaux annoncent son décès, officiellement des suites d’une longue maladie…Rainer Cloos, qui a reconnu l’assassin, comprend que, dans le triangle Bondues-Mouvaux-Wasquehal, la vérité ne se trouve pas forcément au fond des urnes funéraires.

 


Mon avis : 2-5.gif


Lecteurs nordistes, ce roman est fait pour vous ! « Bondues sans confession » fait partie d’une collection  de romans policiers publiés chez « Polars en Nord » (déjà plus de 50 titres ont été publiés)
Il s’agit du 1er roman de Philippe Govart, quadragénaire marcquois, auparavant directeur marketing chez HP et ancien élève de l’ISA.

Evidemment, ce roman m’a attiré car l’intrigue se passe dans ma ville et qui plus est dans la rue d’à côté…Evidemment aussi, on n’échappera pas au cliché sur la ville de Bondues, mais bon, passons…

Le roman se passe également en grande partie dans les rues de Lille, Mons et Menin. Pour les lillois, cette aspect est jubilatoire ! Le Vieux Lille et ses bars, le quartier de la gare, la frontière belge…


Passons à l’intrigue elle-même. Aïe…Là, autant être franche, ce n’est pas le meilleur roman policier que j’ai pu lire, loin de là…
Les personnages sont intéressants, mais cela manque de rebondissements et de suspens. Ce n’est clairement pas le genre de roman à vous tenir en halène et à vous faire passer une nuit blanche. Le roman est pourtant bien écrit et assez rythmé, mais il manque le petit truc en plus. Dommage !


Donc en résumé, si vous n’êtes pas lillois, passez votre chemin !


Si par contre vous êtes nordiste, ce polar peut vous plaire de part l’environnement dans lequel il se passe.


Ah oui ! Le boucher de Bondues (le vrai !) ne ressemble en rien à celui du roman. Ouf !!


Pour aller plus loin, le site du roman :

http://www.bondues-sans-confession.fr


Et les autres romans de la collection Polars en Nord :
http://www.ravet-anceau.fr/catalogue.asp


Voir les commentaires

1 2 > >>