La mécanique des fluides

par Virginie Moret

m-canique.jpgLa mécanique des fluides
André Manoukian
240 pages
févirer 2008

4ème de couverture :
Trois ans de psy et dix mille auditions n'ayant servi à rien, André Manoukian a décidé de se soigner par l'écriture et raconte tout, depuis son premier baiser obtenu au piano jusqu'à son histoire d'amour fusionnelle avec celle dont il fut le Pygmalion, en passant par toutes les autres sirènes qui continuent de le hanter.
En décrivant la spirale énergétique tantrique qui naît entre une chanteuse et son compositeur, il espère démonter la Mécanique des fluides qui le dévaste chaque fois qu'une jolie fille lui chante Fever en claquant délicieusement des doigts à contretemps. 

Mon avis : undefined

Bon, j'avoue, j'ai succombé aux sirènes du marketing et de la téléréalité...
Fan de la première heure de la Nouvelle Star sur M6 (allez, avouez, vous aussi vous regardez !!), je n'ai pas pu résister à l'achat de la biographie du membre du jury, André Manoukian, dit "Dédé".

Pour ceux qui regardent l'émission, André Manoukian est surtout connu pour ses avis "psycho-érotico-cosmiques" que lui seul semble comprendre et qui laisse souvent perplexe le candidat jugé.

Dans ce monologue autobiographique, notre poète du 21ème siècle nous retrace sa carrière musicale et ses rencontres (souvent féminines...) et notamment sa rencontre avec la toute jeune Eliane Falliex qui deviendra Liane Foly. 
De galères (démonstrateur de claviers dans les foires) en succès, nous découvrons ainsi d'où vient ce musicien qui a été connu du grand public grâce à la Nouvelle star mais qui est en fait un grand jazzman (ancien élève de la Berklee school of music de Boston)

Notre "Dédé" national est sommes toute un sacré chaud lapin et il n'épargne pas le lecteur de certains détails, qui, euh, disons, feront rougir les jeunes demoiselles...

On retrouve également les petit phrases poétiques (enfin, pas toujours très classes quand même) qui lui sont si caractéristiques et qui m'ont fait acheter ce livre.

Ce livre reste cependant à réserver à ceux qui connaissent André Manoukian et qui apprécient le personnage (sinon, pas trop d'intérêt pour les autres...)

Voir les commentaires

Innocent

par Virginie Moret

publié dans Romans policiers

undefinedInnocent
Harlan Coben
517 pages
mars 2007

4ème de couverture :
Un ami en danger. Une bagarre qui dégénère. Un accident.
A vingt ans, Matt Hunter est devenu un assassin. Treize ans plus tard, il mène enfin une vie paisible avec la femme qu'il aime, Olivia, enceinte de leur premier entant. Et puis un jour, sur son portable, il reçoit une vidéo d'Olivia dans une chambre d'hôtel en compagnie d'un inconnu.
Le cauchemar recommence... 

Mon avis : undefined

J'ai trouvé ce roman très inégal : le début, avec ses chapitres brefs et la présentation des différents personnages, donne envie de connaître la suite.
Le héros découvre alors que sa femme lui ment après avoir reçu une photo sur son portable sur laquelle il voit sa femme dans une chambre d'hôtel avec un autre homme alors qu'elle est présumée être en déplacement professionnel.
Et puis, tout retombe...
Il y a beaucoup de longueurs, des rebondissements limite crédibles, sans parler de la fin qui m'a quand même laissée perplexe tant elle est tirée par les cheveux...
En conclusion, j'ai eu l'impression d'avoir un Harlan Coben qui utilisait ses vieilles ficelles qui ont fait son succès, mais cette fois, la mayonnaise ne prend pas...
Je conserverai de cet auteur le bon souvenir que j'avais eu de la lecture de "Ne le dis à personne".

Voir les commentaires

D&Co

par Virginie Moret

jCl_1159347824.jpgA force de regarder Valérie Damidot à la télévision et à défaut d'avoir une maison à décorer, c'est sur mon blog que je vais lancer le chantier !

Alors, ne soyez pas déroutés si les couleurs changent et que les structures sont chamboulées. Ce n'est que temporaire !!

Enfin, je l'espère, car le xHTML et le CSS sont pour moi une grande découverte. Alors, soyez indulgents !!

 

Voir les commentaires

La nuit de l'Oracle

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

nuit-de-l-oracle.jpgLa Nuit de l'Oracle
Paul Auster
235 pages
janvier 2006

4ème de couverture :
Après un long séjour à l'hôpital, l'écrivain Sidney Orr reprend goût à la vie. Mais il est accablé par l'ampleur de ses dettes et par l'angoisse de ne pas retrouver l'inspiration. Un matin, il découvre une nouvelle papeterie au charme irrésistible. Il entre, attiré par un étrange carnet bleu. Le soir même, dans un état second, Sidney commence à écrire dans ce carnet une captivante histoire qui dépasse vite ses espérances. Sans qu'il devine où elle va le conduire, ni que le réel lui réserve les plus dangereuses surprises... Virtuosité, puissance narrative, défi réciproque de l'improvisation et de la maîtrise : La Nuit de l'oracle précipite le lecteur au coeur des obsessions austériennes, dans un face à face entre fiction et destin. Comme si l'imaginaire n'était rien d'autre que le déroulement du temps avant la mort. Ou pire encore, son origine.

Mon avis : undefined

Paul Auster est pour moi une découverte, et quelle découverte !
J'ai longtemps boudé cet auteur en pensant - je ne sais pas pourquoi d'ailleurs- qu'il était ardu.
Il s'agit donc du premier roman de Paul Auster que je lis, et j'ai tout simplement été sous le charme : l'histoire (ou plutôt les histoires) est captivante, l'écriture est agréable, les errances dans New York sont très visuelles et les personnages semblent sortir du livre.

Dès le début , la plongée dans la création littéraire avec ce petit carnet bleu portugais tient une place très importante et amène le héros du roman à se poser des questions sur le " pourquoi écrit-on ? ".
Et d'ailleurs, en parlant de héros, qui est-il vraiment ? Celui qui écrit ? Celui que l'auteur a créé ? Paul Auster lui-même ? Ce genre de question et de thème peuvent sembler sans intérêt pour nous lecteur, mais c'est en fait tout le contraire. En effet, ce ne sont pas de simples angoisses d'écrivains (la fameuse angoisse de la page blanche) mais plutôt des angoisses sur la vie, le destin, le hasard...

La construction du roman est également toute particulière et c'est ce qui participe à son charme et son originalité : l'histoire à l'intérieur de l'histoire qui elle-même intègre une autre histoire...

Mais rassurez-vous, le lecteur n'est jamais perdu (sauf peut-être parfois par les notes de bas de page qui se poursuivent sur plusieurs pages. Il faudrait presque 2 marques pages : ceux qui l'on lu en version poche me comprendront !!)

Plongez-vous sans hésitation dans cet univers où imaginaire et réalité se mélangent pour ne former plus qu'un.

Une petite biographie de l'auteur a été faite chez Flo.
 

Voir les commentaires

Taguée

par Virginie Moret

1233893154.jpgMe voilà taguée à mon tour par Serialecteur, puis par Aelys et enfin par Clochette !

Le principe :

- Ecrire le lien de la personne qui nous a tagué
- Préciser le règlement sur son blog
- Mentionner six choses sans importance sur soi
- Taguer six autres personnes en mettant leur lien
- Prévenir ces personnes sur leur blog respectif.

J'avoue que je ne suis pas fan de ce genre de chaîne, mais impossible de faire la morte après 3 tags !!
Et puis en me baladant sur les différents blogs qui avaient eu la "chance" d'être tagués, j'en ai découvert 2 très sympas. Alors, je me suis dis que le principe était quand même bien !!!

Alors voilà :

1- La première chose que je fais en rentrant chez moi le soir, c'est de parler à mon chat, et il me répond. Si si (et même qu'il parle au téléphone quand on lui tend le combiné) !!

2-  Je teste systèmatiquement les moelleux au chocolat lorsqu'il sont proposés à la carte d'un restaurant. 

3- Mon baladeur mp3 est rempli de musique classique. Chopin, Bach, Liszt...Il doit bien y avoir une ou deux chansons de notre siècle, mais pas plus.

4- Je n'ai jamais rien à me mettre.

5- Si je devais choisir une autre nationalité, ça serait Belge (bein oui, le pays des chocolats, de la bière et d'Amélie Nothomb !!)

6- Mes saisons préférés sont dans l'ordre : hiver, printemps, automne et été. Ca tombe bien quand on habite le Nord...

A mon tour, je tague
Allie, Véronique, Virginie, Angelica (et son nouveau blog à visiter!)
Et je m'arrête là car tous les autres blogs que je connais y ont déjà participé...

Voir les commentaires

Noir c'est noir

par Virginie Moret

publié dans Swap

 

undefined

 La fin du suspense a été levée hier après-midi !

J'ai reçu mon colis swap Noir c'est Noir hier et ma swappée est Oriane !

Alors tout d'abord : un grand MERCI à Oriane pour ce très beau colis.

Tout commence par l'emballage : bravo Oriane, tu as réussi à rendre un peu moins bougonne ma postière préférée...Quand elle est revenue avec mon colis, elle a esquissé un léger sourire en voyant l'emballage. Si si, je n'ai pas rêvé !!!

Voilà pourquoi :

Swap-noir-001.jpg

 

Oriane pourrait devenir designeuse à la Poste !

Ensuite, le contenu :

Et bien c'était parfait ! Et nous avons eu la même idée : mettre un emballage noir autour de chacun des paquets.

Alors voilà ce que cela donne : 

  Swap-noir-003-copie-1.jpgAprès ouverture :
Swap-noir-002.jpg
















Alors, tout d'abord 2 livres :

- L'étrangleur de Cater Street d'Anne Perry : un auteur que je souhaitais découvrir. Au programme enquête londonienne à l'époque Victorienne.

- Shutter Island de Dennis Lehane : roman vu moultes fois à la librairie, mais jamais acheté. Pourquoi?!?! Peut-être que j'attendais qu'on me l'offre ;-) En tout cas, la couverture et le résumé sont très alléchants !!

Ensuite, ma swappée a bien compris que même en mettant Georges Cloney dans la pub, Nespresso n'a pas réussi à me convertir au café. Oriane a donc opté pour du thé, et plus précisément le thé 891 du Palais des Thés, ou plus communément appelé thé "Forêt noire". Bein oui, c'est quand même un swap NOIR !

 

Et pour accompagner ce thé, un très beau mug "Café" ET des chocolats.

Voilà pour mon colis ! 


Pour finir, je ne peux m'empêcher de mettre la photo de mon swappé, Magiclilive, ou plutôt de ses enfants : c'est trop mignon !

DSCN2783.JPG

 Je vous laisse également lire son petit mot très sympa. C'était pour lui un 1er swap, et d'après ce que je comprends, il est prêt à recommencer ;-)
Et pour info, Olivier, c'est le chéri de Clochette !





Pour finir, cet article ne serait pas complet si je ne remerciais pas les organisatrice de ce swap, Stéphanie et Fashion Victim.

Voir les commentaires

Lady Susan

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

lady-susan.jpgLady Susan
Jane Austen
115 pages
Mai 2006

4ème de couverture :
Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s'amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question... Grande dame du roman anglais, Jane Austen trace le portrait très spirituel d'une aventurière, dans la lignée des personnages d'Orgueil et préjugé et de Raison et sentiments. 

Mon avis : undefined
Au travers de ce bref roman épistolaire, Jane Austen nous invite à découvrir Lady Susan, veuve trentenaire orgueilleuse et sans scrupules. Elle est prêt à tout pour se remarier et surtout pour marier sa fille de 16 ans, le tout sous le regard agacé de son beau-frère et de sa belle-soeur.

L'écriture austinienne est un véritable régal. Les personnages sont piquants et admirablement décrits.
Quel bonheur de se plonger dans cette écriture délicate et désuète !

La suite sera pour moi "Orgueil et Préjugés", of course !


Lu dans le cadre du défi 2008 :

Voir les commentaires

La chambre des curiosités

par Virginie Moret

publié dans Romans policiers

la-chambre-des-curiosit-s.jpgLa chambre des curiosités
Douglas preston & Lincoln Child
699 pages
Mai 2005

4ème de couverture :

Manhattan. Les ouvriers d'un chantier de démolition s'affairent parmi les gravats, lorsque le bulldozer se fige soudainement devant l'horreur du spectacle qui apparaît ; des ossements humains.
L'enquête menée par Pendergast, du FBI, l'archéologue Nora Kelly et le journaliste William Smithback établit qu'il s'agit des restes de trente-six adolescents, victimes d'un tueur en série, le Dr Leng, ayant sévi à New York vers 1880. Les jours suivants, plusieurs meurtres sont commis selon le mode opératoire de Leng. Se peut-il que ce dingue soit toujours vivant ? Ou aurait-il fait des émules ?

Mon avis :undefined

Ce livre m'a été offert par Véronique dans le cadre du swap Lithérature et je la rermercie une nouvelle fois.

Ce thriller  newyorkais est très captivant par bien des aspects : personnages attachants, meutres, suspense, vision du New York du 19ème siècle...
Voilà pour la partie positive !

J'ai en effet regretté certaines longueurs et surtout l'intervention de passages "fantastiques". A mon sens, cela permet un peu trop facilement au FBI d'avancer dans l'enquête. Et enfin, je n'ai été emballée qu'à moitié par la chute de l'histoire. Un peu trop tirée par les cheveux à mon sens.

Néanmoins, il faut dire qu'à aucun moment je n'avais deviné qui était le coupable de cette bien lugubre affaire. Alos un bon polar quand même !

Voir les commentaires

Sainte Rita, patronne des causes désespérées

par Virginie Moret

publié dans Littérature française

sainte-rita.jpgSainte Rita, patronne des causes désespérées
Claire Wolniewicz
110 pages
Août 2006

4ème de couverture :
Toute une galerie de truculents personnages peuple cet inattendu recueil de nouvelles: on y retrouve, entre autres, Josiane, éternelle célibataire qui, à quarante-sept ans, commence à se lasser de Raoul, son compagnon idéal, un chien ; le Couple Parfait, avec leurs dix ans de mariage, leurs trois charmants enfants et le vernis qui craque lors d'un dîner mondain ; monsieur Bernard, petite fourmi dédiant sa vie à la prospérité de son commerce, au détriment de son bonheur et des siens; ou encore cette jeune femme qui troque une histoire d'amour naissante contre un drôle de partenaire... Six percutants portraits tragi-comiques par une plume inspirée, à la fois cruelle, tendre et novatrice. 

Mon avis :undefined
Voici un petit livre contenant 6 nouvelles très agréables à lire. Je me suis régalée avec chacune d'entres elles et plus particulièrement avec les nouvelles intitulées "Le chat" et "L'enclave".
Concernant la 2ème, j'ai eu l'impression de me retrouver chez mon arrière grand-mère polonaise ! Un portrait très réaliste, ou pessimiste diront certains.
Juste un regret : que les nouvelles soient si courtes...

Voir les commentaires

Sexe et dépendance

par Virginie Moret

publié dans Littérature étrangère

sexe-et-d--pendance.jpg Sexe et dépendance
Stephen McCauley
345 pages
septembre 2007

4ème de couverture :

William Collins, agent immobilier gay, adepte de recontres par Internet, veut tourner le dos à cette habitude et fait voeu de chasteté. Tiraillé entre le reconcement et l'hédonisme, il louvoie entre les extrêmes, tout en étudiant le comportement de ceux qui l'entourent. D'où une galerie de portraits lucides et drôles : Sam et Charlotte O'Maley, à la recherche d'un appartement, Edward, Didier...

Mon avis : undefined

Un avis très mitigé sur ce livre...
Bon, comme le titre le laisse entendre, il est beaucoup question de sexe...et plus précisément de relations homosexuelles assez scabreuses.
Le héros de ce roman, William, est un agent immobilier de Boston, adepte des rencontres par internet.
Il décide cependant d'arrêter cette vie dépravée et de se concentrer sur son travail. Il rencontre alors un couple, Sam et Charlotte, désireux de quitter sa superbe villa pour un appartement en ville. 
Mais malheureusement pour lui, la dépendance au sexe est trop forte et il ne tardera pas à replonger.
Je retiendrai de ce roman une certaine dose d'humour et quelques passages touchants (notamment lorsqu'il est question de son ami steward)
Mais le tout est quand même un peu lassant. Je vous conseille donc de passer votre chemin.
Il parâit que les autres romans de cet auteur sont meilleurs...

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 > >>